Menace terroriste : la Suisse en état d'alerte

Les forces de l'ordre recherchent au moins quatre suspects en lien avec la mouvance jihadiste et le groupe Etat islamique.

FRANCE 3

Ils font la Une de tous les journaux suisses. Quatre hommes suspectés d'appartenir au groupe Etat islamique et de vouloir faire un attentat à Genève. D'après les renseignements de la CIA, les autorités suisses prennent la menace terroriste très au sérieux. L'alerte a été lancée dès mercredi soir. Depuis, la sécurité a été renforcée sur tous les sites jugés sensibles : gares, synagogues, bâtiments officiels comme le siège européen des Nations Unies.

Une frontière mieux surveillée 

Jeudi 10 décembre, dans l'après-midi, un homme a été interpellé dans une voiture immatriculée en France. On ignore encore si cette arrestation a un lien avec les quatre autres personnes. Par ailleurs, les autorités recherchent également deux autres suspects. Ils ont été vus dans un véhicule immatriculé en Belgique à la frontière franco-suisse dans la nuit de mardi à mercredi.
Les contrôles de passage entre les deux pays ont été renforcés. "Le maillage de la frontière franco-suisse est très serré. Nous voyons ceux qui rentrent, ceux qui sortent et nous sommes tout à fait capables si nécessaire de monter en puissance et de renforcer la collaboration avec les autorités françaises", explique Michel Bachar, porte-parole Corps Garde-frontière suisse. Genève ressemble désormais à une ville en état de siège comme Bruxelles et Paris avant elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les agents de sécurité de l\'ONU gardent l\'entrée du siège des Nations unies, à Genève (Suisse), le 10 décembre 2015.
Les agents de sécurité de l'ONU gardent l'entrée du siège des Nations unies, à Genève (Suisse), le 10 décembre 2015. (PIERRE ALBOUY / REUTERS)