Bruxelles : l'état d'urgence maintenu

La capitale belge est toujours en proie à une vive tension face à la menace terroriste mais la population commence à s'agacer face au silence des enquêteurs. Le point avec Valéry Lerouge sur France 2.

FRANCE 2

L'enquête se poursuit en Belgique pour tenter de démanteler les filières jihadistes qui pourraient avoir participé aux attentats de Paris. Les enquêteurs poursuivent leur travail et l'état d'urgence a été prolongé dans le pays pour contrer toute menace potentielle. "Pourtant, le parquet est toujours muet", constate Valéry Lerouge sur France 2. "Les enquêteurs ne laissent rien filtrer du développement de l'enquête", ajoute-t-il.

Commandos organisés

Un mystère qui inquiète la population. Depuis trois jours la ville est bloquée, quasiment en état de siège. Les magasins et les écoles sont fermés. "Les Bruxellois voudraient aujourd'hui en savoir plus alors que l'une des quatre personnes écrouées a donné des informations aux enquêteurs", explique le journaliste. Selon ces informations, des commandos organisés comme ceux de Paris auraient pu agir dans la capitale belge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des soldats belges patrouillent dans les rues de Bruxelles (Belgique), le 23 novembre 2015.
Des soldats belges patrouillent dans les rues de Bruxelles (Belgique), le 23 novembre 2015. (YVES HERMAN / REUTERS)