Fusillade à Liège : les policiers pris pour cible

À Liège, en Belgique, un homme a abattu trois personnes avant d'être tué par les forces de l'ordre ce mardi. Valéry Lerouge revient sur le profil de l'assaillant et sur ses motivations.

France 2

Un homme a abattu trois personnes dans la matinée du 29 mai dans les rues de Liège, en Belgique, avant d'être abattu par les forces de l'ordre. Sur place, le journaliste Valéry Lerouge revient sur le profil de l'assaillant et sur les avancées de l'enquête quant à ses motivations. "Le parquet reste prudent, explique-t-il, puisqu'il ouvre une enquête pour présomption d'infraction terroriste alors qu'en mars 2016, les faits avaient été immédiatement qualifiés d'actes terroristes."

Les policiers ciblés ?

Parmi les victimes, deux femmes policières ont été tuées, quatre policiers blessés. Le journaliste précise : "Le parquet privilégie cette piste, car les policiers étaient clairement les premiers visés. Quant à la radicalisation de Benjamin Hermann, il y a encore des zones de troubles, les enquêteurs décortiquent ses réseaux, ses contacts sur le web, ses fréquentations en prison... En France, pour des attaques similaires, il avait fallu plusieurs jours pour faire la lumière sur l'organisation et la préméditation de telles attaques". 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier sécurise le quartier de Liège où un homme a tué trois personnes mardi 29 mai.
Un policier sécurise le quartier de Liège où un homme a tué trois personnes mardi 29 mai. (JOHN THYS / AFP)