Attaque terroriste à Liège : un trentenaire belge tue deux policières et un étudiant

À Liège (Belgique) mardi 29 mai, un homme radicalisé a tué trois personnes, deux policières et un étudiant. Il avait des liens avec les réseaux islamistes.

France 3

Deux policières ont été abattues mardi 29 mai à Liège devant plusieurs témoins. Il est 10h30. C'est la panique sur une grande artère de la ville belge. La cavale meurtrière de l'assaillant vient de commencer. Peu après, il tue le passager d'une voiture. Armé, les bras levés, il déambule dans la rue en criant "Allah Akbar". L'homme se dirige vers une école où il prend en otage deux employés qu'il relâche rapidement. Après un échange de tirs, il est abattu quand il sort de l'établissement.

Il a profité d'une permission

L'assaillant, Benjamin Herman, était belge. Né à Rochefort, il avait 36 ans. Il avait été condamné à plusieurs reprises pour viol, violence et trafic de stupéfiants. Radicalisé depuis un an, l'homme avait été fiché par les autorités belges. C'est en prison qu'il aurait été en contact avec des détenus islamistes. Il est passé à l'acte deux jours après une permission de sortie. Les victimes sont deux policières de Liège, toutes deux mères de famille et un étudiant de 22 ans qui allait devenir instituteur. Ce soir, la Belgique est en deuil.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un policier sécurise l\'emplacement de la fusillade qui a fait trois morts mardi matin à Liège.
Un policier sécurise l'emplacement de la fusillade qui a fait trois morts mardi matin à Liège. (ERIC LALMAND / BELGA)