Marseille-Provence 2013 investit le web

La capitale européenne de la culture cette année, c'est Marseille-Provence. Pour communiquer sur un tel évènement, créer un site internet ou une page Facebook semble être le b.a.-ba du marketing. Quels sont les sites à voir pour ne rien rater de cette année très spéciale ? La sélection de France Info.

(Twitter Autre)

Marseille-Provence 2013 (MP2013) représente un budget de 90 millions d'euros sur cinq ans, dont 10.5 millions pour la
communication. Pour le seul lancement des festivités (début janvier), Christophe
Imbert, le directeur de la communication, et ses équipes doivent composer avec
une enveloppe de 250.000 euros. Une partie a été investie dans le web. Tour d'horizon des pages à ne pas manquer.

Les réseaux sociaux

Facebook

La page Facebook de MP2013 a
pour l'instant 75.000 fans. C'est sur ce réseau social que
la chanson officielle de Marseille-Provence 2013 a été diffusée en premier. Elle
s'appelle " Import/Export ", et est interprétée par Gari Grèu, chanteur du groupe marseillais Massilia Sound Sytem ,  en
duo avec la chanteuse  d'origine
brésilienne Flavia Coelho.

Sur cette page Facebook , on retrouve également les programmes des différentes journées.

Twitter

est le hashtag officiel. 
Quelques comptes à suivre : le compte officiel de
(6300 abonnés) avec des infos pratiques, des liens vers les programmes, et de des opérations de com'... 

A suivre également, mais c'est
assez lent à démarrer, les comptes des lieux d'expositions : celui de la (qui tease les év-nements qu'elle va accueillir) et celui du "" qui accueillera des expositions et tous les médias durant un an.

Sur leurs comptes Twitter , la , ainsi que la ville d' donnent également des indications sur les évènements au jour le jour. 

Enfin, au niveau de la com', à
noter le compte de , l'agence de communication culturelle qui s'occupe
de MP2013.

Les sites internet

Marseille-Provence 2013

Toutes les infos sur tous les
évènements de l'année. Les organisateurs ont par exemple mis en ligne des
vidéos, via Youtube , sur la préparation de MP2013. Et même des parodies, comme "Les
boulistes".

Concernant le programme, un
agenda numérique est accessible sur le site. Choix par dates, par villes, par
thèmes... Il est téléchargeable et mis à jour quotidiennement et saisi par les
Offices du tourisme concernés. Les informations proviennent en partie d'une
base de données départementale. Ici, les organisateurs ont voulu testé l'Open
data (l'ouverture des données publiques).

 http://www.mp2013.fr/

Le blog de Télérama

Le site de Télérama dédie un
blog à Marseille-Provence 2013. Visites guidées, reportages et programme.

Chercheurs de midi

Tout au long de l'année 2012,
l'atelier des "Chercheurs de midi", soutenu par MP2013, a demandé
aux internautes de poster des photos de leur vie quotidienne, de leur histoire : "Usages, paysages, personnages". Une façon de décrire le "midi" dans l'intimité. Les photos sont classées par thème ou par carte. Certaines
images seront exposées cette année au dernier étage du hangar J1, la gare
maritime du port Autonome de Marseille.

 http://www.mp2013.fr/chercheursdemidi

Euromediterranée 

Le site qui parle de l'opération "Euroméditerranée", un projet de revalorisation de Marseille. Nouvelles constructions, réhabilitation de
certains quartiers, il date d'une dizaine d'années mais il a été boosté
par MP2013.

 http://www.euromediterranee.fr/

Les applications smartphones

L'application "MP2013" ne devrait pas tarder (promettent les organisateurs)... Elle permettra de suivre le programme, les actualités. A
retrouver également, les cartes des différentes villes où se déroulent les évènements culturels ainsi que le tracé du sentier de
randonnée le GR2013 (crée pour l'occasion et qui traverse 38
communes).

A partir de mi-janvier, l'INA,
Radio France et MP2013 proposeront l'application "Marseillessons". Des reportages sur la région,
des archives sur les lieux importants de Marseille et de la Provence, des
textes sélectionnés dans la littérature française et des extraits musicaux en
rapport avec le sud.

 

A voir en lien avec Marseille Provence 2013  > Radio France vous propose une balade sonore dans Marseille et ses environs via le site Internet Marseille Sons ou les applications éponymes disponibles pour iPhone (cliquez ici).