Guerre en Ukraine : Washington veut fournir à l'Ukraine des missiles sol-air plus perfectionnés

Un programme d'aide militaire est en cours d'élaboration, a annoncé la présidence américaine, afin de doter l'Ukraine de "capacités de défense aérienne sophistiquées".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un missile sol-air norvégien Nasams exposé au à Kielce (Pologne), le 2 septembre 2013. (MICHAL WALCZAK / EPA / PAP / AFP)

Les Etats-Unis envisagent de fournir à l'Ukraine un système sophistiqué de missiles sol-air de "moyenne et longue portée", a fait savoir la Maison Blanche, lundi 27 juin. "Nous sommes en train de mettre la dernière main à un programme [d'aide militaire] qui inclut des capacités de défense aérienne sophistiquées", a déclaré Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale de la présidence américaine.

Une source proche du dossier avait auparavant indiqué à l'AFP que les Etats-Unis préparaient "l'achat pour l'Ukraine d'un système Nasams" (National Advanced Surface-to-Air Missile System). Le système de missiles sol-air Nasams est fabriqué par l'Américain Raytheon et le groupe norvégien Kongsberg. Jake Sullivan a précisé que Washington devrait aussi rendre publique la livraison aux forces ukrainiennes d'autres équipements, notamment des munitions pour l'artillerie et des radars.

Kiev réclame une "parité de feu"

Les Etats-Unis ont modifié ces dernières semaines leurs livraisons d'armement à l'Ukraine, pour prendre en compte un conflit désormais concentré sur l'est du pays et plus statique, dans lequel l'artillerie joue un rôle prédominant. Washington a notamment commencé à livrer aux Ukrainiens des systèmes de lance-roquettes mobiles Himars (High Mobility Artillery Rocket System), d'une portée de 80 kilomètres.

L'Ukraine demande à ses alliés de lui donner la "parité de feu" avec les forces russes, après avoir dû retirer ses troupes à Sievierodonetsk, verrou stratégique de la région du Donbass, pilonné depuis des semaines par l'artillerie russe. Jake Sullivan a confirmé que la livraison des nouveaux missiles sol-air répondait à une "demande spécifique" du président ukrainien Volodymyr Zelensky, qui s'est adressé par visioconférence aux dirigeants du G7, réunis dans le sud de l'Allemagne.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.