VRAI OU FAKE : le reportage d'une chaîne ukrainienne a-t-il causé le bombardement d'une usine dans la banlieue de Kiev ?

Publié
franceinfo
Article rédigé par
A.Teboul - franceinfo
France Télévisions

Une chaîne privée ukrainienne a diffusé un reportage sur une usine de la banlieue de Kiev, en Ukraine. Une semaine plus tard, elle était bombardée par les Russes, faisant trois morts. Un message diffusé sur Telegram laisse penser que les images du reportage auraient aiguillé les Russes.  

La chaîne de télévision 1+1, une chaîne privée ukrainienne, a diffusé un reportage sur une usine de la banlieue de Kiev (Ukraine) qui recycle le matériel militaire russe gagné au combat. Mais, une semaine plus tard, l'usine a été bombardée par des missiles de précision russes. Le bilan est d'au moins trois morts. Sur le réseau social Telegram, un message ayant été diffusé laisse penser que c'est en raison de ce reportage ukrainien que l'usine a pu être ciblée.  

Des images fatales ? 

Posté par des internautes pro-russes, le message a-t-il été fatal à l'usine de Kiev ? Un collectif d'enquêteurs indépendants, appelé le collectif anti-désinformation CIR, a mené l'enquête. "On a essayé de faire la même chose qu'eux : est-ce qu'on trouverait l'emplacement uniquement en regardant le reportage TV ? On a trouvé que ce n'était pas si difficile, c'était jouable uniquement avec le reportage", explique Brecht Castel, journaliste pour le média belge Knack et membre de collectif. Il est donc possible que l'armée russe se soit appuyée sur ces informations accessibles au grand public pour mener cette frappe mortelle.  

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.