VRAI OU FAKE : la Grèce est-elle l’un des principaux transporteurs de pétrole russe dans le monde ?

Publié Mis à jour
franceinfo
Article rédigé par
N. Carvalho, L. Wattre - franceinfo
France Télévisions

Alors que des sanctions sont prononcées contre la Russie depuis le début de la guerre en Ukraine, la Grèce reste l’un des principaux transporteurs de pétrole russe. Les navires du pays acheminent les hydrocarbures russes partout dans le monde.

Malgré les sanctions, le pétrole russe arrive toujours en Europe. C’est un pays européen qui l’achemine, la Grèce. Ses bateaux se chargent d’acheminer discrètement les hydrocarbures russes vers le reste du monde. Alors que l’embargo contre le pétrole russe entrera en vigueur à la fin de l’année, les armateurs grecs avancent masqués. Comment font-ils ? Un bateau sous pavillon maltais, qui est en réalité grec, charge le pétrole en provenance d’un autre bateau sous pavillon russe. Ils exportent alors le pétrole vers les principaux ports européens et mondiaux.

23, 8 millions de barils de pétrole russe

Ces révélations ont mis en colère le président ukrainien, Volodymyr Zelensky. En effet, ce rôle des transporteurs grecs est loin d’être négligeable : 23, 8 millions de barils de pétrole russe ont été transportés par des navires grecs depuis le début de la guerre en Ukraine. La Grèce est donc l’un des principaux transporteurs de pétrole russe, un rôle qui va à l’encontre du principe des sanctions européennes, selon Maria-Eugenia Sanin, maîtresse de conférences à l'Université Paris-Saclay et experte en géopolitique. 

Comment permettre à chacun de mieux s'informer ?

Participez à la consultation initiée dans le cadre du projet européen De facto sur la plateforme Make.org. Franceinfo en est le partenaire

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.