VIDEO. Sloviansk, bastion séparatiste de l'est de l'Ukraine tombé sans combattre

Le drapeau national ukrainien flotte à nouveau sur la ville, fief des insurgés prorusses repris par les forces de Kiev. 

ALBAN MIKOCZY - FRANCE 2

Devant l'avance des forces de Kiev, les combattants rebelles et leur principal chef Igor Strelkov ont quitté Sloviansk, bastion séparatiste prorusse dans l'est du pays, dans la nuit de vendredi à samedi 5 juillet. Les troupes ukrainiennes et leurs blindés ont donc pu prendre la ville sans livrer bataille, samedi. Leur arrivé a cependant été préparé par des frappes aériennes. Des bombardements qui ont laissé des traces dans le paysage.

Les rebelles dispersés dans différentes directions

Samedi, le drapeau national ukrainien flottait à nouveau sur la ville. Des responsables séparatistes ont cherché à présenter ce retrait comme un succès partiel, puisque les combattants ont réussi à éviter d'être encerclés et faits prisonniers. Mais de son côté, Denis Pouchiline, l'un des principaux leaders séparatistes de Donetsk, a reproché avec amertume à la Russie de ne pas avoir soutenu efficacement les insurgés.

Les combattants rebelles ayant quitté Slaviansk se sont dispersés dans différentes directions. Ils se seraient d'abord dirigés vers la ville voisine de Kramatorsk, mais ne s'y sont pas arrêtés. Certains seraient allés vers Gorlivka, ville de 260 000 habitants située à 50 kilomètres au sud-est de Slaviansk, a indiqué le ministre de l'Intérieur. Et une bonne partie d'entre eux ont débarqué dans l'après-midi à Donetsk.

Des soldats ukrainiens devant un blindé détruit, le 5 juillet 2014, à Sloviansk (Ukraine), bastion insurgé repris par les forces de Kiev.
Des soldats ukrainiens devant un blindé détruit, le 5 juillet 2014, à Sloviansk (Ukraine), bastion insurgé repris par les forces de Kiev. (MAXIM ZMEYEV / REUTERS)