Cet article date de plus de sept ans.

Vidéo Le convoi russe progresse vers la frontière ukrainienne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
APTN
Article rédigé par
France Télévisions

Il pourrait arriver en Ukraine dans la soirée de mercredi. Il est composé de 280 camions.

Une interminable file de camions blancs qui progressent sur l'asphalte. Le convoi russe parti de Moscou progresse vers la frontière ukrainienne, mercredi 13 août. Le convoi de plus de 3 km, composé de près de 300 camions, est attendu en soirée au poste de Chebekino-Pletnevka, entre la région de Belgorod (sud de la Russie) et celle de Kharkiv (nord-est de l'Ukraine), selon Moscou.

Pourra-t-il passer la frontière ?

Dans un premier temps, l'Ukraine a réaffirmé que le convoi d'aide ne serait pas autorisé à entrer sur son territoire. Elle a dénoncé le "cynisme sans borne" dont fait preuve le Kremlin avec cette initiative seulement destinée, selon Kiev, à aider les séparatistes pro-russes. Un peu plus tard, la présidence ukrainienne a finalement affirmé qu'elle serait prête à laisser entrer le convoi, mais sous certaines conditions. Le gouvernement de Kiev et les Occidentaux estiment que l'entrée du convoi de 280 poids lourds partis mardi de la région de Moscou ouvrirait la porte à une infiltration militaire destinée à épauler les séparatistes, qui perdent du terrain.

L'assistance offerte par les autorités russes intervient au moment où les combats s'intensifient entre l'armée régulière et les insurgés dans l'est de l'Ukraine. Selon un décompte du Haut Commissariat des Nations unies pour les droits de l'homme, le nombre de tués a presque doublé au cours des deux dernières semaines, pour dépasser les 2 000 morts. L'agence onusienne précise que plus de 60 personnes ont été tuées ou blessées chaque jour en moyenne entre le 26 juillet et le 10 août.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.