Vidéo Guerre en Ukraine : rencontre avec une famille qui a décidé de prendre les armes

Publié
BRUT
Article rédigé par

Alexandra et son mari ont fait le choix de prendre les armes, à l'image de milliers d'autres civils en Ukraine. Brut les a rencontrés sur un check-point à Kyiv.

"On protège notre famille, nos citoyens, notre pays, nos terres." Brut est à Kyiv, dans la capitale ukrainienne. Beaucoup de femmes et d'enfants ont fui mais les hommes âgés de 18 à 60 ans ont l'obligation de rester sur le territoire pour le défendre. Mais certaines femmes ont, elles aussi, décidé de rester en Ukraine et de prendre les armes. C'est le cas d'Alexandra, une ingénieure de 39 ans et mère de deux enfants, qui a choisi de s'engager avec son mari. Avec d'autres civils, Alexandra et son mari tiennent donc un checkpoint dans la ville. "Je sais que s'il se passe quelque chose, je serai avec mon peuple, avec les Ukrainiens", souffle-t-elle. 

Comme Alexandra, ils sont des dizaines de milliers de civils à avoir pris les armes pour défendre leur pays de l'offensive russe. Les autorités ukrainiennes distribuent en effet des fusils d'assaut à toutes celles et ceux qui souhaitent s'engager. Pour cela, il suffit de présenter une carte d'identité à un des points de recrutement. Avant ce jour funeste, Alexandra ne savait pas utiliser une arme et ce sont ses "confrères" qui lui ont appris.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.