Cet article date de plus de six ans.

Vidéo A Donetsk, dans le camp des pro-Russes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Article rédigé par
France Télévisions

A Donetsk, dans la région minière de l'est de l'Ukraine, les pro-Russes ne sont pas forcément très nombreux, mais ils sont très actifs. Les envoyés spéciaux de France3 ont rencontré l'un de leurs chefs. A l'ordre du jour : organiser la nouvelle République de Donetsk. Et le référendum.

A Donetsk, le camp retranché installé depuis huit jours par les militants pro-Russes copie fidèlement la place Maïdan pendant la révolution de Kiev. On y chante, on y trouve des barricades de pneus usagés, des hommes casqués et même des infirmiers... Et des jeunes gens cagoulés qui aspirent à une vie meilleure, comme Artiom, qui "veut des changements positifs, des changements pour le peuple".

Une copie du Maïdan et une République imaginaire

Mais ici, c'est le Donbass, le pays des mineurs, et ils ont choisi leur camp : la rupture avec Kiev - avant même les résultats de l'élection présidentielle du 25 mai. "Sur les 24 candidats, dit ce mineur de la mine Chatiorskaïa, qui croit pouvoir "parler au nom de la majorité ici", "il  n'y en a aucun à qui l'on fasse confiance."

Leur confiance, ils la placent dans la nouvelle République de Donetsk, encore imaginaire. Un conseil de dix membres l'organise ici en secret. L'un d'eux a accepté de recevoir l'équipe de France3 le mardi 15 avril pour démentir les rumeurs de manupulation du Kremlin : "C'est une action spontanée ; après, les juristes trouveront des solutions légales. Le point de ralliement de ces gens, c'est la volonté d'organiser un référendum. Nous allons donc l'organiser. La majorité décidera (...), les autres devront agir en conformité avec les résultats."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.