Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : trois militants pro-russes tués à Marioupol

C'est le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov, qui a donné la nouvelle sur Facebook. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soldats ukrainiens, le 16 avril 2014, à Kramatorsk (Ukraine). (OLYA ENGALYCHEVA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les autorités ukrainiennes ont ouvert le feu dans l'est du pays. Le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov, a annoncé jeudi 17 avril sur Facebook (en ukrainien) que trois séparatistes pro-russes ont été tués à Marioupol (Ukraine). Treize personnes ont été blessées, 63 arrêtées.

Toujours selon Arsen Avakov, les forces du ministère de l'Intérieur ont répliqué à une attaque, menée par 300 pro-russes, contre une unité de la garde nationale. Les assaillants ont utilisé des bombes incendiaires et des cocktails molotov et ont ouvert le feu sur les postes de garde, écrit le ministre. Après les sommations d'usage, les gardes nationaux ont répliqué, avec le renfort de toutes les unités du ministère de l'Intérieur de la ville.

Réunion cruciale à Genève

Les forces spéciales sont toujours à la poursuite d'un "groupe armé", selon le ministre de l'Intérieur. Les forces de l'ordre ont saisi des armes et des "téléphones d'opérateurs russes", indique encore Arsen Avakov.

Cet épisode intervient après le camouflet infligé mercredi par les militants pro-russes aux forces de Kiev. La veille, six blindés de l'armée ukrainienne avaient été saisis par le camp pro-russe.

Il se déroule également à quelques heures d'une réunion cruciale à Genève (Suisse). Les chefs de la diplomatie de la Russie, des Etats-Unis, de l'Union Européenne et de l'Ukraine doivent se retrouver jeudi dans la ville suisse pour tenter de dénouer la crise.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.