Ukraine : les Etats-Unis mettent la pression sur la Russie pour faire respecter le cessez-le-feu

Washington a demandé à Moscou d'appliquer "immédiatement" la trève entrée en vigueur le 20 février.

Des pompiers ukrainiens interviennent dans un immeuble touché par des tirs d\'artillerie des rebelles pro-russes, le 25 février 2017 à Avdiivka (Ukraine).
Des pompiers ukrainiens interviennent dans un immeuble touché par des tirs d'artillerie des rebelles pro-russes, le 25 février 2017 à Avdiivka (Ukraine). (ANATOLII STEPANOV / AFP)

Après une nouvelle flambée de violences dans l'Est de l'Ukraine, les Etats-Unis ont appelé, dimanche 26 février, la Russie et les forces séparatistes qu'elle soutient dans l'est de l'Ukraine à "immédiatement" respecter la nouvelle trêve entrée en vigueur le 20 février.

Dans son communiqué, le département d'Etat américain appelle également Moscou "à retirer toutes les armes lourdes et permettre un accès complet et sans entraves aux observateurs de l'OSCE", l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe.

Samedi, l'armée ukrainienne a annoncé que seize de ses soldats avaient été blessés dans les jours précédents, lors de nouveaux affrontements dans l'est de l'Ukraine, et qu'un drone de l'OSCE avait été saisi, vendredi, par des rebelles prorusses.

"Les Etats-Unis suivent de près la montée de la violence dans l'est de l'Ukraine ces dernières semaines", avertit le département d'Etat américain. Il pointe "l'échec constant des forces séparatistes prorusses à respecter le cessez-le-feu des accords de de Minsk", et demande aux Russes de ne plus viser des infrastructures civiles.

Ce communiqué au ton ferme tranche avec les déclarations favorables à la Russie de Donald Trump, notamment lors de sa campagne. Le 16 février, le nouveau secrétaire d'Etat américain, Rex Tillerson, a rencontré le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov. Il a proposé de coopérer avec la Russie si cela sert "les intérêts du peuple américain", et demandé à Moscou de respecter l'accord de cessez-le-feu.