Cet article date de plus de six ans.

Ukraine : 15 soldats tués en 24 heures dans l'est

Il s'agit de l'un des bilans journaliers les plus lourds pour l'armée depuis le début du conflit, il y a plus de neuf mois. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des bâtiments détruits à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine, vendredi 30 janvier 2015. (ALEXANDER ERMOCHENKO / ANADOLU AGENCY / AFP)

Quinze soldats ukrainiens ont été tués et 30 blessés en 24 heures dans l'est séparatiste prorusse. Il s'agit de l'un des bilans journaliers les plus lourds pour l'armée depuis le début du conflit, il y a plus de neuf mois. 

Le ministre de la Défense a par ailleurs reconnu que la ville stratégique de Debaltseve, qui relie les capitales rebelles de Donetsk et de Lougansk et théâtre de combats acharnés ces derniers jours, était désormais "en partie contrôlée par les groupes rebelles". Un responsable militaire séparatiste cité par l'AFP a pour sa part affirmé que les rebelles avaient "encerclé" les troupes ukrainiennes, au nombre de 8 000 hommes, présentes à Debaltseve.

Les discussions de trêve menacées

Les déclarations du ministre de la Défense interviennent alors que se profile un nouveau cycle de pourparlers de paix, organisé samedi à Minsk, entre Kiev et les séparatistes prorusses. Des représentants russe et de l'OSCE seront présents afin de conclure une nouvelle trêve.

Au moins trente civils avaient péri à Marioupol il y a une semaine lors de bombardements d'un quartier densément peuplé, attribués par Kiev et l'OSCE aux séparatistes prorusses. Cette attaque a soulevé les craintes d'une offensive rebelle sur cette ville d'un demi-million d'habitants dont la prise serait une étape clé pour créer un couloir terrestre entre la Russie et la péninsule ukrainienne de la Crimée annexée en mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.