Cet article date de plus de deux ans.

Roselyne Bachelot annonce un fonds d'un million d'euros pour les artistes ukrainiens et "russes dissidents"

Vendredi 11 mars, 10.000 réfugiés ukrainiens étaient arrivés en France depuis l'invasion de ce pays par la Russie le 24 février, selon le ministère de l'Intérieur. 

Article rédigé par franceinfo Culture
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
La ministre de la culture Roselyne Bachelot au Palais de Chaillot à Paris le 4 mars 2022 (SAMEER AL-DOUMY / AFP)

Le ministère de la Culture a annoncé samedi 12 mars la mise en place d'un fonds d'un million d'euros pour accueillir les artistes et professionnels de la culture ukrainiens qui le souhaiteraient, dispositif également "ouvert aux artistes russes dissidents".

A ce fonds de soutien s'ajoute "une enveloppe de 300.000 euros pour l'accueil des étudiants" dans les écoles, d'art notamment, qui sont sous la tutelle du ministère de la Culture, précisent les services de Roselyne Bachelot dans un communiqué.

Les artistes seront aidés, en russe et en ukrainien, pour s'orienter via une plateforme téléphonique. Avec leurs proches, ils pourront être accueillis dans des résidences d'artistes de trois mois.

Outre l'accueil d'urgence,les fonds doivent permettre le soutien à la création artistique, via par exemple des bourses de recherche ou encore des aides à la diffusion de spectacles.

Vendredi 11 mars, environ 10.000 réfugiés ukrainiens étaient arrivés en France depuis l'invasion de ce pays par la Russie le 24 février, selon le ministère de l'Intérieur.

Mme Bachelot avait déjà annoncé dans la semaine que la France aiderait les artistes russes "obligés de s'exiler". "J'ai demandé à ce que soient annulées ou reportées des manifestations organisées par: un, les institutions culturelles officielles russes ; deux, les artistes qui ont pris clairement position pour le régime de M. Poutine et cela de longue date", avait-elle par ailleurs expliqué à l'AFP.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.