Reportage Six mois pour être prêts à combattre : la formation des pilotes ukrainiens sur le sol français avance

Vingt-six pilotes ukrainiens vont être formés par les militaires français avant la fin de l'année 2024. Dix sont déjà en formation dans un lieu tenu secrer, dans le sud de la France. Reportage sur cette base aérienne, aux côtés des instructeurs et des stagiaires.
Article rédigé par Claude Guibal
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Un Alpha Jet utilisé pour la formation de pilotes ukrainiens. (CLAUDE GUIBAL / RADIOFRANCE)

Le 6 juin, jour des 80 ans du débarquement de Normandie, Emmanuel Macron a annoncé que la France allait fournir des avions de chasse Mirage 2000-5, avant la fin 2024, à l'Ukraine, pour renforcer ses moyens aériens face à la Russie. Protéger l’Ukraine depuis l’air : après l’envoi de systèmes antiaériens Mamba, de missiles Crotale, la France s’était également engagée, en 2023, à former des pilotes ukrainiens. Cette formation a commencé pour dix d’entre eux, sur une base tenue secrète, dans le sud de la France.

Une formation deux fois moins longue que pour des pilotes français

Dans les Alpha Jet, un instructeur français à l’arrière du cockpit, et à l’avant un jeune militaire ukrainien. La formation de ces pilotes ukrainiens constitue un véritable défi : six mois seulement pour être immédiatement envoyés au combat. Moitié moins qu’un pilote français.

Ces pilotes ont entre 20 et 22 ans. La formation a commencé pour eux en Grande-Bretagne avec l'apprentissage de l’anglais et les bases du pilotage de chasse. Elle se poursuit maintenant en France avec un passage sur Alpha Jet, l’avion de la patrouille de France. Un relais idéal entre l’avion à hélice et l’avion de chasse type F16 que les pilotes ukrainiens sont amenés à diriger. Les particularités du F16, les stagiaires les apprendront lors de la troisième phase de leur formation, probablement en Roumanie.

"Notre formation est polyvalente, les méthodes tactiques appliquées seront exactement les mêmes. Là, on est très près de ce que fait le F16 et c'est aussi très proche de ce qu'on peut retrouver sur un Mirage 2000", explique un instructeur. Le but de la formation française, "c'est qu'ils aient appris un maximum de choses pour n'avoir plus qu'à ajouter ce qui est spécifique au F16 ou au Mirage lorsqu'ils iront dans un escadron de transformation", poursuit le formateur.

"Ici, on va leur donner toutes les bases : appliquer des procédures, évoluer dans une situation tactique, savoir réagir quand on a une panne."

un instructeur de vol

à franceinfo

Au programme de cette formation intensive : 80 heures de vol, 50 heures de simulateur avec des instructeurs expérimentés. Les formateurs leur apprennent la méthode occidentale, loin des standards russes, hérités de l’époque soviétique, qu’utilisait l’armée ukrainienne.

"Les méthodes russes sont assez peu autonomes. Elles sont beaucoup basées sur des informations des contrôleurs au sol, qui ont des stations radars pour pouvoir guider leurs avions", détaille l'instructeur. Des méthodes à rebours de ce que font les Occidentaux, même si "nous nous appuyons bien sûr sur des informations fournies par des avions type AWACS ou des contrôleurs au sol, mais nous devons véritablement développer l'autonomie de nos stagiaires et c'est là que se situe le défi pour leur future formation", conclut le militaire.

Au total, 26 Ukrainiens seront formés sur cette base tenue secrète.

Six mois pour être prêts à combattre : la formation des pilotes ukrainiens sur le sol français avance. Le reportage de Claude Guibal

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.