Cet article date de plus de deux ans.

Reportage Guerre en Ukraine : la Russie vise "intentionnellement" les lignes électriques dans le Donbass, selon les gestionnaires du réseau de la région de Donetsk

L'armée russe poursuit sa guerre d’usure dans l'Est pour pousser les civils à abandonner leur ville. Nous avons suivi une équipe de la société d'électricité d'Ukraine qui affirme avoir été visée par des tirs ennemis. Des centaines de villages se retrouvent dans le noir.

Article rédigé par franceinfo - Boris Loumagne
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Une intervention des agents de la société d'électricité d'Ukraine à Dobropillia, dans le Donbass (Ukraine), en juin 2022. (ERIC AUDRA / RADIO FRANCE)

Réparer ce que les forces russes détruisent, tel est le quotidien des gestionnaires du réseau de distribution, appartenant la la société DTEK électricité Donetsk.. Vladimir est l'un d'eux, aux commandes de la nacelle lors d'une intervention à Dobropillia, près de Donetsk, dans le Donbass, à l'Est du pays. Trois civils y sont morts cette semaine après une frappe ennemie. "Là, on détache le compteur et les câbles électriques du poteau... On essaie d’aider les gens", explique le technicien.

>> Guerre en Ukraine : suivez l'évolution de la situation dans notre direct

Un poteau électrique détruit à Dobropillia, dans le Donbass (Ukraine), en juin 2022. (ERIC AUDRA / RADIO FRANCE)

Autour de Vladimir, des ruines sous la pluie, de la ferraille, de la boue, et puis ce cratère de deux mètres – le missile a pulvérisé une maison. Mais ce n’était sans doute pas la cible des Russes, selon Vitali Ossinienko, le chef des électriciens dans ce district : "Il n’y a ni soldat ni équipement ici, il y a seulement nos lignes électriques et ces maisons de particuliers. Et dans la plupart des cas, quand nous intervenons, nous nous apercevons qu’ils visent les lignes électriques. Nous voyons aussi beaucoup de tirs sur ces lignes dans les champs, là où il n’y a rien d’autre à détruire. Ils visent donc les lignes intentionnellement".

"L'électricité, c'est un peu comme le pain"

L'armée russe vise aussi les électriciens : 14 d’entre eux sont morts en intervention depuis que la guerre a commencé ici dans le Donbass, en 2014. Voilà pourquoi les ouvriers portent des gilets pare-balles et des casques militaires. "Plusieurs fois, nos gars se sont fait tirer dessus, raconte Vitali Ossinienko. Dans ce cas-là, on s’abrite sous notre camion... Ce sont des tirs intentionnels des Russes pour nous chasser de notre lieu de travail." Cette stratégie russe est claire pour le chef des électriciens : terroriser les habitants et les pousser à fuir. "Ici, dans la région de Donietsk, le réseau de gaz ne fonctionne plus depuis plusieurs semaines."

"La seule énergie aujourd’hui, c’est l’électricité. C’est pourquoi l’ennemi essaie de détruire cette source d’énergie et ainsi créer une catastrophe humanitaire dans la région."

Vitali Ossinienko, électricien ukrainien

à franceinfo

Vitali Ossinienko, chef des électriciens dans le secteur de Dobropillia. (ERIC AUDRA / RADIO FRANCE)

À 100 mètres du cratère habite Victor. Sa maison a été endommagée. Mais au moins, dans quelques heures, l’électricité sera rétablie : "L’électricité, c’est un peu comme le pain. On ne peut pas vivre sans électricité. Sans ça, les gens finiraient par partir. Sans ça, on est foutus…" Près de 350 villages sont sans électricité depuis plusieurs semaines dans la région. Impossible d’aller réparer les lignes. Trop dangereux pour les électriciens.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.