Cet article date de plus de six ans.

Pour Ban Ki-Moon, l'heure n'est pas à l'envoi de casques bleus en Ukraine

Le secrétaire général de l'ONU a reconnu que le veto russe au Conseild e sécurité de l'ONU bloquerait cette possibilité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-Moon, le 15 avril 2014 à Mexico (Mexique). (RONALDO SCHEMIDT / AFP)

Il n'est pas encore question d'envoyer une force de maintien de la paix en Ukraine. C'est ce qu'a indiqué le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon, mardi 15 avril, cité par le journal mexicain Reforma : "Il ne semble pas très pratique d'envoyer des troupes pour le moment". Le leader onusien se trouvait à Mexico pour une conférence au moment où les autorités de Kiev ont lancé une "opération spéciale" visant à reprendre le contrôle de villes occupées par des séparatistes pro-russes dans l'est de l'Ukraine.

Ban a précisé que le déploiement de casques bleus en Ukraine nécessiterait l'approbation du Conseil de sécurité de l'Onu, instance dont la Russie est un membre permanent disposant d'un droit de veto. "Sans un mandant clair et l'autorisation du Conseil de sécurité, je ne peux prendre aucune mesure", a-t-il reconnu.

Mardi, Vladimir Poutine a déclaré au secrétaire général que les Nations unies et la communauté internationale devaient condamner le gouvernement de Kiev pour les mesures prises à l'encontre des séparatistes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.