Cet article date de plus de six ans.

Mélenchon s'interroge sur la présence de navires de guerre français en mer Noire

Le coprésident du Parti de gauche demande des explications au gouvernement sur la présence présumée de quatre bâtiments français aux côtés de navires américains.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Mélenchon, coprésident du Parti de gauche, le 8 avril 2014, à Braud-et-Saint-Louis (Gironde). (  MAXPPP)

Jean-Luc Mélenchon se pose des questions sur des mouvements prêtés à la flotte française en mer Noire, alors que la région est sous tension en raison de la crise qui secoue l'Ukraine. Dans un communiqué publié jeudi 17 avril, le coprésident du Parti de gauche demande au gouvernement des explications : "Quatre navires de guerre français sont arrivés depuis quelques jours en Mer noire, aux côtés du destroyer lance missiles états-unien USS Donald Cook."

Il reproche ensuite le manque de transparence des autorités. "Je déplore que l'envoi de ces navires n'ait fait l'objet d'aucune communication du gouvernement et qu'ils aient été découverts suite à des signalements des Etats riverains de la Mer noire. (...) Visiblement dissimulée sous l'égide de l'opération méditerranéenne de l'Otan Active Endeavor, la présence de tous ces navires à cet endroit n'était pas prévue."

Le "Dupuy-de-Lôme", navire de guerre français photographié ici au large d'Istanbul (Turquie), le 10 avril 2014. (BURAK AKBULUT / ANADOLU AGENCY / AFP)
 

Interrogé, le ministère de la Défense n'a pas confirmé la présence de quatre navires sur place, parlant d'un seul, le Dupuy-de-Lôme, navire de renseignement, qui croise dans cette zone. Mais Jean-Luc Mélenchon affirme que trois navires, Le Dupuy-de-Lôme et l'Alizé, "dédiés à des missions de plongées de renseignement ou d'intervention" ainsi que la frégate anti-sous marine Dupleix "manifestent des intentions opérationnelles inquiétantes". "Quand le gouvernement compte-t-il s'expliquer devant les Français et la représentation nationale sur ces envois de forces en Mer noire ?", demande le leader du Parti de gauche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.