La France ne doit "pas encore" demander à ses ressortissants de quitter l'Ukraine, selon le député MoDem des Français de l'étranger Frédéric Petit

Alors que les Etats-Unis ont appelé leurs ressortissants à quitter l'Ukraine, suivis par plusieurs pays d'Europe comme l'Allemagne et la Belgique, la France recommande simplement à ses ressortissants de ne pas voyager dans le pays.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Frédéric Petit, député du Modem, en novembre 2021. (THOMAS SAMSON / AFP)

Pour Frédéric Petit, député MoDem des Français de l'étranger, interrogé dimanche 13 février sur franceinfo, la France ne doit "pas encore" demander à ses ressortissants de quitter l'Ukraine, comme l'ont fait pourtant plusieurs pays occidentaux. Selon les Etats-Unis, la menace d'invasion russe de l'Ukraine par la Russie se précise. Moscou de son côté dénonce l'"hystérie" américaine.

Frédéric Petit juge "un peu sévère" le fait de dire que les initiatives diplomatiques de la France vis-à-vis de la Russie ne portent pas leurs fruits. "La reprise du format Normandie officialisée par le président Poutine c'est quand même quelque chose d'important. (...) Il faut du temps, on va voir ce qu'il se passe effectivement (...) Je suis content de ce qu'a fait le président de la République, je crois que l'Europe est en train de reprendre la main", se réjouit le député.

Pour Frédéric Petit, une éventuelle guerre "ne démarrera pas par un franchissement de la frontière" de la part de la Russie. "On n'est plus au temps où on démarre la guerre comme il y a 40 ans". Il "garde l'hypothèse" qu'il y ait des "manœuvres un peu provocatrices, mais des manœuvres", a-t-il analysé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.