Guerre en Ukraine : Volodymyr Zelensky réclame aux pays occidentaux de ne plus délivrer de visas aux citoyens russes

Le président ukrainien réclame des sanctions plus fermes envers la population, dans un entretien au "Washington Post". Le Kremlin a condamné ces propos.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, lors d'une conférence de presse commune avec son homologue lituanien, le 28 juillet 2022 à Kiev (Ukraine). (SERGEI SUPINSKY / AFP)

"Les Russes doivent vivre dans leur propre monde aussi longtemps qu'ils n'auront pas changé de philosophie." Alors que la Russie prépare un référendum dans la province ukrainienne de Zaporijjia, le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, réclame une mise au ban des citoyens russes, dans un entretien au Washington Post (en anglais), lundi 8 août, afin d'empêcher la Russie d'annexer davantage le territoire ukrainien. Le dirigeant appelle les pays occidentaux à ne plus délivrer de visas à ces ressortissants, notamment touristiques.

Selon lui, cette sanction devrait également concerner les Russes qui ont quitté leur pays pour des motifs politiques : "La population a choisi ce gouvernement et elle ne le combat pas" aujourd'hui, justifie-t-il. Le Kremlin a vivement condamné les propos de Volodymyr Zelensky. "L'irrationalité de sa pensée dépasse toute mesure", a déclaré le porte-parole Dimitri Peskov, cité par les agences russes. "De telles initiatives ne sentent pas très bon" et "tenter d'isoler les Russes est voué à l'échec".

La Finlande en passe de limiter les visas

La question des visas délivrés aux citoyens russes agite les voisins européens de la Russie depuis déjà plusieurs semaines. La Première ministre estonienne, Kaja Kallas, a réagi dans la foulée des déclarations du président ukrainien. "Visiter l'Europe est un privilège, pas un droit humain", a-t-elle écrit sur Twitter. "Tant que Schengen continue de délivrer des visas, les voisins de la Russie en portent le fardeau", a-t-elle ajouté, désignant la Finlande, l'Estonie et la Lituanie. "Il est temps de mettre fin au tourisme depuis la Russie."

Les vols de la Russie vers l'UE ont en effet interrompus après le déclenchement de l'offensive russe en Ukraine le 24 février. La Finlande, qui partage une longue frontière avec la Russie, est devenue un espace de transit important pour les touristes russes privés de vol vers l'Europe. Jeudi, le ministre des Affaires étrangères finlandais, Pekka Haavisto, a récemment présenté un plan pour limiter les visas touristiques délivrés à ces ressortissants. Les précieux sésames seraient alors réservés, de "préférence", aux membres d'une famille ou aux étudiants. Si le gouvernement donne son feu vert, une décision pourrait être prise d'ici la fin du mois.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.