Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : vers un plan inédit d’évacuation à Marioupol

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : vers un plan inédit d’évacuation à Marioupol
Guerre en Ukraine : vers un plan inédit d’évacuation à Marioupol Guerre en Ukraine : vers un plan inédit d’évacuation à Marioupol
Article rédigé par France 2 - L. Feuerstein, @RevelateursFTV, P. Brame
France Télévisions
France 2

En Ukraine, au 31ème jour de guerre, une lueur d’espoir surgit pour les habitants de la ville portuaire de Marioupol, une ville assiégée par les Russes. Une opération humanitaire d’évacuation pourrait avoir lieu dans les prochains jours, et elle serait organisée par la France, la Turquie et la Grèce.

Au bord de la mer Noire, il ne reste plus que des ruines. 80% des habitations de Marioupol auraient été détruites. 100 000 civils pris au piège par les combats attendent d’être évacués. Leurs conditions de vie sont devenues intenables, ils manquent de tout. Devant un hôpital, des familles craquent. Selon la mairie, 2 000 habitants ont déjà été tués dans les bombardements, et le chiffre ne cesse de grimper.

Le Kremlin doit donner son accord

Vendredi 25 mars, au sommet européen à Bruxelles (Belgique), le président Emmanuel Macron a annoncé qu’il souhaitait lancer un plan inédit d’évacuation. Aucun détail de ce plan n’a été communiqué. Pour l’heure, seules deux routes ont permis d’évacuer peu à peu des habitants. Vers la ville ukrainienne de Zaporijia, où 2 800 personnes sont parties vendredi, ou vers la Russie à Rostov, ce que ne souhaitent pas la majorité des civils. Un vaste plan d’évacuation ne pourrait se faire qu’avec l’accord du Kremlin. Vladimir Poutine doit prochainement s’entretenir avec Emmanuel Macron au téléphone.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.