Guerre en Ukraine : une difficile évacuation des civils à Marioupol, ville détruite

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : une difficile évacuation des civils à Marioupol, ville détruite
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

L'évacuation de civils à Marioupol a débuté dimanche 1er mai. La ville, détruite par l'armée russe, est la cible de bombardements depuis deux mois. 

Dimanche 1er mai, les civils ont dû se frayer un chemin dans les gravats après des semaines terrés dans les entrailles de l'usine Azovstal, à Marioupol (Ukraine). Des femmes et des enfants apeurés ont enfin retrouvé la lumière du jour. Ils ont aussi découvert l'ampleur des destructions. À bord d'un bus, les premiers civils évacués étaient soulagés. "Il y avait très peu de choses à manger, c'était très difficile, surtout pour les enfants", confie une Ukrainienne. 

Un convoi escorté par les Nations unies

Après plusieurs tentatives avortées, les civils ont quitté l'enfer du complexe sidérurgique, la dernière poche de résistance à Marioupol, écrasée sous les bombes. Sur des images diffusées par Moscou (Russie), on peut voir un convoi escorté par les Nations unies et le Comité international de la Croix-Rouge. Des dizaines de bus et d'ambulances attendaient de pouvoir poursuivre ces évacuations. D'autres images montraient également d'émouvantes retrouvailles en zone prorusse. La plupart des civils évacués ont été transférés vers la ville de Zaporijia (Ukraine), toujours aux mains des Ukrainiens.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.