Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : un journaliste américain a été tué et un autre a été blessé à Irpin

Le journaliste abattu a été identifié comme Brent Renaud, un documentariste, ancien collaborateur du quotidien américain "New York Times".

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Une photo non datée du journaliste et documentariste américain Brent Renaud, qui a été tué en Ukraine le 13 mars 2022. (EYEPRESS NEWS / AFP)

Un journaliste américain a été tué et un autre blessé par balles, dimanche 13 mars à Irpin, à la lisière nord-ouest de la capitale ukrainienne Kiev. Les deux hommes ont été touchés alors qu'ils circulaient en voiture avec un civil ukrainien, lui aussi blessé, a affirmé à l'AFP un médecin engagé auprès des forces ukrainiennes, qui a pris en charge les victimes. Un journaliste de l'AFP a vu le corps du journaliste tué, identifié comme Brent Renaud. Le chef de la police de Kiev a également confirmé sa mort dans une série de messages postés sur Facebook, dimanche.

>> Suivez les dernières informations sur la guerre en Ukraine dans notre direct

Brent Renaud a dans un premier temps été identifié comme travaillant pour le New York Times, car il portait un badge d'accréditation du quotidien américain au moment de sa mort. "Bien qu'il ait collaboré avec le Times (le plus récemment en 2015), il n'était pas en mission pour l'un de nos services, a expliqué le journal dans un message posté sur Twitter quelques heures après l'annonce de sa mort. Ce badge avait été délivré pour un reportage il y a de nombreuses années."

Il couvrait la guerre en Ukraine pour le magazine "Time"

Le magazine américain Time (lien en anglais) a par la suite annoncé que Brent Renaud collaborait avec la publication au moment de sa mort. "Il était dans la région pour travailler sur un projet de Time Studios concernant la crise des réfugiés, précise un communiqué. Nos pensées sont avec les proches de Brent. Il est essentiel que les journalistes aient la possibilité de couvrir en toute sécurité l'invasion de l'Ukraine et la crise humanitaire [qui en découle]."

Le New York Times s'est dit "profondément attristé" de la mort du journaliste, saluant "un documentariste talentueux". De son côté, le secrétaire général de l'ONG Reporters sans frontières a demandé que "toute la lumière soit faite sur les circonstances de [sa] mort". Brent Renaud, âgé de 50 ans, est le premier journaliste étranger tué depuis le début de l'invasion de l'Ukraine par la Russie, le 24 février. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.