Guerre en Ukraine : un fonctionnaire de l'occupation russe tué à Kherson dans un attentat

La victime dirigeait le département de la Jeunesse et des Sports des autorités pro-russes nouvellement installées dans la région partiellement occupée par la Russie.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée de la ville de Kherson (Ukraine), le 20 mai 2022. (RIA NOVOSTI / SPOUTNIK VIA AFP)

Ce type d'attaques se multiplie dans certaines zones occupées par les forces russes. Un fonctionnaire de l'administration pro-russe a été tué dans l'explosion de son véhicule, vendredi 24 juin à Kherson, dans le sud du pays. "C'était une attaque ciblée sur un collaborateur de l'administration civile et militaire, et qui l'a tué", a confirmé Kirill Stremoussov, membre de l'administration interrogé par l'agence russe Ria Novosti (en russe). Le site Izvestia a diffusé une image des lieux (en russe), où l'on aperçoit la voiture encore fumante, dans une rue plantée d'arbres.

L'attaque s'est produite après 8 heures du matin, quand le fonctionnaire quittait son domicile pour se rendre au travail. La victime, Dmitri Savloutchenko, chargé des sports et de la jeunesse dans la région de Kherson, était membre du parti de l'oligarque ukrainien Viktor Medvedtchouk, emprisonné en avril.

Dans les tout premiers jours de son offensive contre l'Ukraine, la Russie a conquis et occupé une partie du sud ukrainien, notamment la région de Kherson, avant que l'armée russe ne soit stoppée. Les autorités de l'occupation sont composées de forces russes et d'Ukrainiens soutenant Moscou, considérés comme des collaborateurs avec l'ennemi par Kiev. Ces dernières semaines, les forces ukrainiennes sont repassées à l'offensive dans la zone pour tenter de reprendre ces territoires perdus. Parallèlement, les attaques visant des responsables de l'occupation se sont multipliées. 

>> Guerre en Ukraine : comment l'occupant russe tente de prendre le contrôle de la région de Zaporijia sur le front administratif

Mercredi, le responsable pro-russe de la mairie de Tchornobaïvka a ainsi réchappé à l'explosion de sa voiture sur un engin explosif, placé au sol à une intersection. Youri Turoulev s'en était tiré avec une commotion cérébrale légère et des blessures causées par des éclats. Le même jour, dans la région voisine de Zaporijia, le maire d'Energodar Andrey Shevchik et deux de ses gardes du corps ont été blessés dans l'explosion d'un engin placé à l'entrée de son domicile. Quelques jours plus tôt, le 18 juin, c'est le chef des services pénitentiaires de la région de Kherson qui avait été blessé dans une attaque à la bombe.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.