Guerre en Ukraine : "Toutes les femmes, tous les enfants, toutes les personnes âgées" ont été évacués de l'aciérie Azovstal, annonce Kiev

Les évacuations de civils se sont poursuivies samedi à Marioupol, alors que le gouvernement ukrainien reproche aux forces russes de continuer leur offensive contre ce site métallurgique.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Plusieurs dizaines de civils évacués de l'aciérie d'Azovstal, à Marioupol (Ukraine), le 6 mai 2022. (LEON KLEIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Toutes les femmes civiles, tous les enfants et personnes âgées ont été évacués de l'aciérie Azovstal, a annoncé le gouvernement ukrainien, samedi 7 mai. "L'ordre du président a été exécuté : toutes les femmes, tous les enfants et toutes les personnes âgées ont été évacués d'Azovstal. Cette partie de la mission humanitaire de Marioupol est accomplie", a déclaré la vice-Première ministre ukrainienne Iryna Verechtchouk sur les réseaux sociaux.

L'aciérie d'Azovstal est la dernière poche de résistance des forces ukrainiennes face à l'armée russe dans la ville dévastée de Marioupol, dans le sud du pays. Les évacuations se sont poursuivies samedi, après plusieurs tentatives lors des jours précédents. Vendredi, 50 personnes ont ainsi pu quitter l'immense aciérie Azovstal, la dernière poche de résistance des forces ukrainiennes dans cette cité portuaire du sud-est.

Trois ponts routiers détruits

Parallèlement, le ministère ukrainien de la Défense a affirmé dans son rapport matinal samedi que "l'ennemi n'arrêtait pas son offensive". "A Marioupol, l'ennemi continue de bloquer des unités de la défense ukrainienne dans le quartier d'Azovstal", a assuré le ministère, qui a aussi évoqué la destruction de trois ponts routiers par les Russes "pour ralentir la contre-offensive" dans la région de Kharkiv.

Des frappes de missiles ont été signalées vendredi et samedi dans cette région du nord-est ainsi que dans la ville de Mykolaïv (sud) et autour de Donetsk (est), selon la même source.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.