Guerre en Ukraine : situation précaire à la maternité de Mykolaïv

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : situation précaire à la maternité de Mykolaïv
France 2
Article rédigé par
J. Lonchampt, P. Goldmann - France 2
France Télévisions

Sur les autres fronts du pays, les combats et les bombardements continuent, comme à Mykolaïv, où la ville résiste aux assauts de l’armée russe. Mais la situation y est très précaire, comme à la maternité de l’hôpital, où les femmes enceintes doivent se protéger dans les sous-sols dès que les sirènes retentissent.

Elles sont sur le point de donner la vie, mais c’est la peur de la mort qui les oblige à se cacher. Deux étages sous terre, des femmes enceintes sur le point d’accoucher fuient la sirène des bombardements. Voilà depuis quelques jours, le quotidien de la maternité de Mykolaïv, au sud-ouest de l’Ukraine. Au sous-sol, des lits d’appoint pour accueillir les familles et les nourrissons. Certains n’ont que quelques heures à peine.

"C’est mentalement épuisant"

Dans les caves, les médecins ont aménagé des salles de travail, mais en cas de complication, l’accouchement peut avoir lieu à l’étage, malgré la menace des frappes russes. "C’est mentalement épuisant, car vous vous inquiétez à la fois pour vous et votre bébé. J’ai vu aux informations ce qu’il se passait, à la maternité de Marioupol. (…) Si on est touché par un missile, il ne restera rien", craint Alina Bondarenko, jeune maman. Depuis le 24 février, 49 femmes ont accouché dans cette maternité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.