Guerre en Ukraine : l’Europe peut-elle se passer du gaz et du pétrole russe ?

Publié
Guerre en Ukraine : l’Europe peut-elle se passer du gaz et du pétrole russe ?
France 2
Article rédigé par
J.Gasparutto, X.Vlassenbroeck, L.Esnault, M. Wegnez - France 2
France Télévisions

Les Européens étudient de nouvelles sanctions contre la Russie. Le gaz russe est, pour l'instant, toujours importé en Europe. Mais celle-ci pourrait-elle s'en passer ?

Lundi 4 avril, Olaf Scholz et Emmanuel Macron appellent à prendre de nouvelles sanctions contre Vladimir Poutine, après la découverte de Boutcha (Ukraine). L’Allemagne ouvre la porte à un embargo sur le gaz russe. "Nous devons rehausser notre réponse en matière de sanctions", a déclaré Christine Lambrecht, ministre fédérale de la Défense allemande. Cependant, l’Allemagne reste un des pays les plus dépendants au gaz russe, qui représente 66 % de ses importations.

Se passer du charbon russe ?

L’Estonie, la Lettonie et la Lituanie n’importent plus de gaz russe. Avec près de 40 % d’importations, ces pays ont fait des réserves et ont diversifié leurs approvisionnements. "C’est dans notre intérêt stratégique de réduire notre dépendance, sinon la Russie utilisera contre nous comme un outil géopolitique et économique", a assuré Gitanas Nausėda, président de la Lituanie. Les Européens pourraient s’attaquer au charbon russe, plus facile à remplacer que le gaz. Les nouvelles sanctions devraient être décidées mercredi 13 avril.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.