Guerre en Ukraine : les soldats ukrainiens assiégés à Azovstal continuent d'appeler à l'aide

Publié
Guerre en Ukraine : les soldats ukrainiens assiégés à Azovstal continuent d'appeler à l'aide
France 2
Article rédigé par
M. De Chalvron, J. Cohen-Olivier - France 2
France Télévisions

En Ukraine, vendredi 13 mai, les combats sont toujours en cours à l'intérieur de l'immense usine Azovstal, à Marioupol. Les soldats ukrainiens assiégés par les militaires russes multiplient les appels à l'aide.

Dans un décor d'apocalypse, les combattants nationalistes d'Azov sont toujours retranchés dans les ruines de l'immense aciérie Azovstal de Marioupol, vendredi 13 mai. Les soldats ukrainiens, assiégés par les militaires russes, continuent de se battre, déterminés à ne pas se rendre. Ils sont conscients que la fin approche. "Mon pays sait ce que nous faisons ici, mais je ne suis pas sûr que notre gouvernement le sache. Nous sommes bloqués depuis plus de deux mois avec aucune connexion, aucun approvisionnement et très peu de réserves", raconte Illya Samoilenko, commandant du bataillon Azov.

Leurs proches relaient leurs cris

Les soldats ukrainiens d'Azovstal multiplient les appels à l'aide à la communauté internationale pour les sortir de là. Leurs proches se sont réuni jeudi 12 mai à Kiev (Ukraine) pour relayer leurs cris et leur désespoir. Ils seraient 700 combattants encore vivants dans les sous-sols de l'aciérie. Parmi eux, se trouvent beaucoup d'éclopés, condamnés à une mort certaine si aucune opération n'est organisée pour les exfiltrer.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.