Guerre en Ukraine : les rescapés de l'enfer de Marioupol

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : les rescapés de l'enfer de Marioupol
France 2
Article rédigé par
S. Perez, J. Cohen-Olivieri - France 2
France Télévisions

Des civils ukrainiens ont été évacués dimanche 1er mai depuis l'usine Azovstal, à Marioupol (Ukraine). 

Pour évacuer, dimanche 1er mai, les souterrains de l'usine Azovstal de Marioupol (Ukraine) où ils étaient retranchés depuis près de deux mois, des civils ont dû gravir, difficilement, des montagnes de débris. Autour, les bâtiments ont été pilonnés sans relâche par l'armée russe, et sont encore minés. Des soldats ukrainiens ont filmé la scène, et géré la sortie des décombres.

Au moins une centaine de civils évacués

Dans le bus, des femmes et des enfants ont enfin retrouvé la lumière du jour. "On était à court de nourriture, c'était vraiment dur pour les enfants", témoigne une femme. Au moins une centaine de civils ont été évacués dimanche 1er mai. Les opérations se poursuivent difficilement, lundi 2 mai, encadrés notamment par la Croix-Rouge internationale. Une partie des évacués est transférée à Zaporijia (Ukraine), à 250 kilomètres. D'autres habitants ont profité des corridors humanitaires pour évacuer par leurs propres moyens. Une mère et sa fille, très émues, sont sorties ensemble de l'enfer de Marioupol. "Le plus effrayant, c'est quand ils tirent des obus, quand on voit un obus exploser et des gens mourir", confient-elles.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.