Guerre en Ukraine : les habitants fuient Kherson, une ville libérée mais toujours bombardée

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : les habitants fuient Kherson, une ville libérée mais bombardée
FRANCE 2
Article rédigé par
S. Perez, C. Cormery, B. Bervas, D. Padalka, A. Makrushyn - France 2
France Télévisions

Ce jeudi 24 novembre marque les neuf mois de l’invasion russe de l’Ukraine. L’armée ukrainienne a résisté et mène une contre-offensive dans l’Est et le Sud du pays. À Kherson, libérée, les bombes pleuvent encore. Quatre personnes sont mortes jeudi. Les habitants prennent la fuite.

C’est l’heure des au revoir et des larmes à Kherson (Ukraine). Une famille a résisté à neuf mois d’occupation russe. Leur ville est désormais libre, mais les femmes préfèrent partir, en raison des bombardements russes. "Quatre bombes sont tombées juste à côté de chez nous. C’est trop dangereux pour ma fille. Je la mets à l’abri en Pologne. Après, on ne pourra peut-être plus évacuer", raconte un homme.

Des bombes menacent les habitants

Des dizaines de famille font leur valise en toute hâte. L’euphorie qui a suivi la libération de la ville est loin. La population est sur le qui-vive, et compte les immeubles touchés par les bombes. Les infrastructures essentielles sont également touchées, comme un dépôt de pétrole. Les Russes ont reculé de l’autre côté d’un pont. Les deux camps sont désormais séparés par le fleuve Dniepr. La situation de crise se ressent à l’hôpital de Kherson. Privé d’électricité, l’établissement doit désormais prendre en charge les habitants blessés par les éclats d’obus.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.