Guerre en Ukraine : les habitants de Yahidne racontent leur captivité dans l'école du village

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : les habitants de Yahidne racontent leur captivité dans l'école du village
Article rédigé par
A.Vahramian, S.Yassine, P.Yurov, L.Busko, P.Miette - France 2
France Télévisions

À Yahidne, en Ukraine, 300 habitants ont été entassés pendant 26 jours dans l'école du village. Gardés par des soldats russes, ils ne pouvaient pas sortir et étaient retenus en otage. 

Yahidne (Ukraine) est située à deux heures de Kiev (Ukraine). Lundi 20 juin, les habitants de la ville reviennent vers l'école dans laquelle des soldats russes les ont rassemblés par petits groupes, le 4 mars. "On était leurs otages, des boucliers humains pour que notre armée ne les attaque pas", témoigne Valentyna Danylova, professeure de musique. Dans les sous-sols du bâtiment, 300 habitants ont été entassés et ne pouvaient voir le jour que si les soldats russes l'acceptaient.  

Dix personnes âgées sont mortes de suffocation 

Sur la porte de la cave, une habitante avait inscrit chaque jour qui passait, ainsi que les noms de dix personnes âgées, mortes de suffocation. "On étouffait, elles ne pouvaient plus respirer", raconte Valentyna Shylo, habitante de Yahidne (Ukraine). Pendant 26 jours, ils ont été retenus captifs. La brigade russe a quitté la ville le 31 mars. "C'étaient des soldats très cruels, on a essayé de s'entraider, on partageait tout, les médicaments. On s'est soutenus comme on a pu", se souvient Ivan Polgui, le gardien de l'école. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.