Guerre en Ukraine : le président américain Joe Biden confirme accuser Vladimir Poutine de "génocide" en Ukraine

Jamais l'administration américaine n'avait jusqu'ici employé le terme.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le président américain Joe Biden s'adresse à la presse à l'aéroport international des Moines, le 12 avril 2022, dans l'Etat américain de l'Iowa. (MANDEL NGAN / AFP)

Joe Biden a confirmé accuser son homologue russe Vladimir Poutine de commettre un "génocide" en Ukraine, mardi 12 avril, un mot jusque-là employé par le chef d'Etat ukrainien Volodymyr Zelensky mais jamais par l'administration américaine. "Oui, j'ai appelé ça un génocide", a répondu le président américain à des journalistes lors d'un déplacement dans l'Iowa, quelques heures après avoir évoqué ce terme lors d'un discours consacré à la lutte contre l'inflation.

>> Guerre en Ukraine : les dernières informations dans notre Direct

"Il est de plus en plus clair que Poutine essaie simplement d'effacer l'idée même de pouvoir être un Ukrainien", a développé le président américain. Si "les avocats, au niveau international", trancheront sur la qualification de génocide, "pour moi, cela y ressemble bien", a-t-il assuré. Affirmant que les "preuves s'accumulaient" concernant les "choses horribles qu'ont faites les Russes en Ukraine", le démocrate a prédit que le monde "en découvrirait encore davantage sur la dévastation".

>> Peut-on parler d'un "génocide" perpétré par l'armée russe, comme le dit le président Volodymyr Zelensky ?

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a salué sur Twitter les "vrais mots d'un vrai leader", car "appeler les choses par leur nom est esentiel pour s'opposer au mal", tout en réclamant "en toute urgence plus d'armes lourdes".

Interrogé sur le terme de "génocide", Emmanuel Macron a répondu sur France 2 qu'il était établi "que des crimes de guerre [avaient] été commis par l'armée russe". "Je serais prudent avec les termes aujourd'hui car le peuple ukrainien et le peuple russe sont des peuples frères, a ajouté le président français. Je ne suis pas sûr que l'escalade des mots serve la cause."

La situation est notamment critique à Marioupol, ville assiégée, coupée du monde et bombardée depuis plus de 40 jours. "La seule opération spéciale que Poutine a menée à bien est une opération spéciale visant à détruire Marioupol et à tuer des civils", a lancé sur Telegram le maire Vadym Boychenko. "L'Allemagne fasciste en 1941 semblait invincible. Mais à la fin, le mal a été puni. Les criminels de guerre ont pourri dans les prisons ou ont été éliminés. Pendant des décennies, les Allemands ont payé des réparations. Il en sera de même avec la Russie. Ils paieront pour tout."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.