Guerre en Ukraine : la Russie tire "plus de 40 missiles" sur plusieurs villes, au moins 21 morts et 56 blessés

"Des bâtiments résidentiels, des infrastructures et un hôpital pour enfants ont été endommagés" dans plusieurs villes, dont la capitale Kiev, détaille Volodymyr Zelensky.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un pompier ukrainien éteint un immeuble en flammes après une frappe de missile russe à Kiev, le 8 juillet 2024. (ANATOLII STEPANOV / AFP)

Moscou lance une nouvelle vague massive de frappes. Les forces russes ont tiré "plus de 40 missiles" sur plusieurs villes d'Ukraine, faisant au moins 17 morts, a dénoncé le président ukrainien Volodymyr Zelensky, lundi 8 juillet.

Les missiles russes ont visé les villes de Kiev, Dnipro, Kryvyi Rih, Sloviansk et Kramatorsk, détaille le président ukrainien sur Telegram. "Des bâtiments résidentiels, des infrastructures et un hôpital pour enfants ont été endommagés", précise Volodymyr Zelensky.

"La Russie doit être tenue responsable de tous ses crimes"

Les frappes russes ont fait au moins huit morts et 25 blessés à Kiev, selon un bilan provisoire des services d'urgence ukrainiens, diffusé sur Telegram. A Kryvyi Rih, les missiles russes ont fait au moins 10 morts, selon un bilan provisoire communiqué par le maire de Kryvyi Rih sur Telegram"Selon des données préliminaires, 10 personnes ont été tuées, 31 blessés sont déjà à l'hôpital", dont 10 "sérieusement blessés", a écrit Oleksandr Vilkoul. Au moins trois autres personnes ont été tuées à Pokrovsk, dans la région de Donetsk à l'est, a annoncé le gouverneur régional sur Telegram.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a diffusé sur ses réseaux sociaux une vidéo montrant des témoins autour de ruines, qu'il présente comme celles de l'hôpital pour enfants Okhmatdyt, "un des plus importants d'Europe", qui a "sauvé et soigné des milliers d'enfants". "Des gens sont piégés sous les décombres, et le nombre exact de blessés et de morts est inconnu", alerte le responsable, qui assène : "La Russie sait où ses missiles volent, et doit être tenue entièrement responsable de tous ses crimes."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.