Guerre en Ukraine : la Russie a distribué 1,5 million de passeports dans les territoires ukrainiens occupés

Moscou a revendiqué en septembre 2022 l'annexion de quatre régions d'Ukraine qu'elle occupe partiellement.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président russe, Vladimir Poutine, au Kremlin, à Moscou, le 6 avril 2023. (GAVRIIL GRIGOROV / SPUTNIK / AFP)

Un nouveau moyen pour Moscou de renforcer son emprise sur les territoires annexés. La Russie a distribué 1,5 million de passeports aux habitants des régions qu'elle occupe en Ukraine, a annoncé, mardi 30 mai, le Premier ministre russe, Mikhaïl Michoustine. Des habitants de ces régions interrogés plus tôt en mai par l'AFP avaient expliqué subir des pressions pour obtenir un passeport russe, qui est devenu nécessaire pour toute une série de procédures administratives sur place.

Mikhaïl Michoustine a appelé à ce que les habitants des régions occupées "ressentent les changements réels qui s'opèrent dans les villes et les villages", notamment en termes de reconstruction, de "possibilités d'éducation" et de travail. La Russie a revendiqué en septembre 2022 l'annexion de quatre régions d'Ukraine qu'elle occupe partiellement, sur le modèle de la péninsule de Crimée annexée par Moscou en 2014.

L'UE ne reconnaîtra pas ces passeports

La Russie distribuait déjà depuis des années des passeports russes aux habitants des régions d'Ukraine contrôlées par des séparatistes prorusses dans l'est du pays, ainsi qu'en Crimée. Elle en a fait de même dans les territoires séparatistes en Géorgie ou en Moldavie.

Les autorités ukrainiennes accusent Moscou d'utiliser ces distributions de passeports pour justifier sa mission autoproclamée de protection des russophones d'Ukraine. L'Union européenne a déclaré qu'elle ne reconnaîtrait pas les passeports russes délivrés dans ces régions.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.