Guerre en Ukraine : l'impact des annexions russes sur le conflit

Publié
Guerre en Ukraine : l'impact des annexions russes sur le conflit
Article rédigé par
V.Lerouge, E.Bonnasse, E.Sizarols, N.Bergot - France 2
France Télévisions

La guerre se poursuit au sein des territoires annexés, revendiqués par Vladimir Poutine, vendredi 30 septembre. L'annexion, préparée de longue date par le maître du Kremlin, n'est pas reconnue par la communauté internationale.

Des dizaines de voitures, aux vitres soufflées. Une frappe dévastatrice a touché un parking de transit, où patientent des familles d'Ukrainiens souhaitant rentrer chez elles, en zone occupée. Ces trois frappes sont survenues à quelques heures des cérémonies d'annexion, vendredi 30 septembre. Elles ont fait 25 morts et plus de 50 blessés. Russes et Ukrainiens se renvoient la responsabilité de l'attaque, perpétrée dans la région de Zaporijia, à la lisière de la zone annexée par la Russie, comme Kherson, Donetsk et Louhansk.

Le Kremlin impose son autorité

Les annexions ont été réalisées en pleine guerre, alors que les lignes de front ne sont pas figées. Depuis plusieurs mois, le Kremlin a imposé son autorité. Le drapeau russe flotte déjà sur de nombreux bâtiments officiels. À l'école, on apprend déjà l'hymne de l'occupant, et les manuels scolaires ont été modifiés. Au sud de la région de Zaporijia, les autorités russes distribuent leur passeport depuis l'été. "Ça met égal d'être Ukrainienne ou Russe. Nous ne savons pas ce qu'il va se passer ensuite, mais on a besoin de survivre", confie une habitante. Pour protéger les quatre régions fraîchement annexées, Vladimir Poutine a brandi à nouveau la menace nucléaire. Avec ses annexions, le dirigeant s'isole encore davantage sur la scène internationale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.