Guerre en Ukraine : l'armée ukrainienne fait des "progrès significatifs mais pas définitifs", estime l'ambassadeur de France dans le pays

Les forces russes reculent dans le nord de la région de Kherson face à la contre-offensive ukrainienne. C'est ce que montre une carte militaire dévoilée mardi par le ministère russe de la Défense. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des militaires ukrainiens tirent des obus dans la région de Kharkiv, au nord-est de l'Ukraine, en juillet 2022. (VYACHESLAV MADIYEVSKYY / AVALON / MAXPPP)

"Ces progrès sont très impressionnants, ils sont réguliers et la nouvelle de la journée c'est cette percée autour de Kherson", a expliqué mardi 4 octobre sur franceinfo Etienne de Poncins, ambassadeur de France en Ukraine. "Pour l'instant, les avancées se faisaient plutôt à l'Est, là c'est plutôt au Sud."

>>> Guerre en Ukraine : les forces russes ont reculé d'environ 30 km dans la région de Kherson, révèlent des cartes officielles de Moscou 

"Je crois que l'armée ukrainienne est passée à un nouveau stade, notamment en termes de techniques, de technologies, notamment grâce aux armements occidentaux. Cela se voit sur le terrain". Etienne de Poncins n'est "pas étonné" car "cela fait des mois qu'on les voit progresser, apprendre, apprendre de leurs erreurs et donc ils sont de mieux en mieux armés". L'ambassadeur salue le travail du chef d'état-major Valeri Zaloujni, "un homme remarquable".

Néanmoins, il est encore "difficile" de dire si on peut envisager une issue à ce conflit. Il y a des "progrès significatifs mais pas définitifs. On ne sait pas quelle sera la réponse russe. Pour l'instant, on constate simplement ces avancées, même si la confiance progresse dans la population." En attendant la réponse russe, "il faut se préparer" à toutes les éventualités. "Rien n'est exclu", notamment une attaque nucléaire.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.