Guerre en Ukraine : Kiev, une capitale assiégée, mais qui résiste

Publié
Guerre en Ukraine : Kiev, une capitale assiégée mais qui résiste
FRANCE 2
Article rédigé par
B. Delombre, @RevelateursFTV, B. Bervas - France 2
France Télévisions

Samedi 26 février, l’armée russe n’a pour l'instant pas réussi à faire tomber Kiev. La capitale résiste malgré les frappes qui visent aussi des civils. Le plus dur est sans doute à venir dans les prochaines heures. "On ne veut pas déposer les armes", répète le président ukrainien.

Au petit matin, samedi 26 février, un missile russe a frappé un immeuble d’habitation à Kiev. Sur quatre étages, des appartements ont été soufflés et certains se sont échappés de justesse. 80 habitants, parfois blessés dans l’explosion, ont été évacués. On ignore encore le nombre exact de victimes. En quelques heures, la capitale ukrainienne est devenue un champ de bataille. Sur les réseaux sociaux, des vidéos de chars détruits et soldats tués ont été diffusés.

Les combats ont fait rage toute la journée

Les affrontements ont été violents et la nuit a été éprouvante. Au lendemain de la journée, le président ukrainien a appelé à poursuivre le combat. Dans la grande banlieue de Kiev, les combats ont fait rage toute la journée et dans le centre-ville, chacun se prépare à résister aux prochains assauts. L’armée a dressé des barrages. Par un message qu’il a lui-même posté, le maire de Kiev a prévenu ses concitoyens que des heures difficiles les attendaient. Depuis samedi 17 h et jusqu’à lundi matin, un couvre-feu a été imposé à Kiev. Les sirènes résonnent dans la ville samedi soir, c’est l’alerte qui prévient des bombardements à venir. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.