Guerre en Ukraine : Kharkiv libérée des Russes mais meurtrie

Publié
Guerre en Ukraine : Kharkiv libérée des Russes mais meurtrie
franceinfo
Article rédigé par
A. Delcourt, J.-P. Paloméros - franceinfo
France Télévisions

L’armée russe a dû quitter Kharkiv, la deuxième ville la plus importante de l’Ukraine, qui ne ressemble plus qu’à un champ de bataille.

Des bâtiments éventrés à perte de vue. Deux mois après le début de la guerre en Ukraine, le nord de Kharkiv ne ressemble plus qu’à un champ de bataille. Les forces russes ont quitté les lieux, laissant derrière elles les traces des combats, dont des voitures calcinées. Les murs portent encore le signe Z, symbole de l’invasion russe. "C’est un cauchemar, il y avait encore des tirs lourds quand nous sommes partis", confie une Ukrainienne. Les forces russes sont désormais à 40 kilomètres à l’est de Kharkiv.

"Il n’y a que des perdants"

"Comme dans la plupart des guerres, il n’y a que des perdants. La Russie aura perdu des hommes, sa crédibilité et sa loyauté vis-à-vis de la communauté internationale. L’Ukraine est dans un état critique, que ce soit sur le plan militaire mais aussi sur le plan économique", explique Jean-Paul Paloméros, ancien chef d’état-major de l’armée de l’air.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.