Guerre en Ukraine : Kharkiv, deuxième ville du pays, sous les bombes

Publié
Guerre en Ukraine : Kharkiv, deuxième ville du pays, sous les bombes
France 2
Article rédigé par
A.-C. Poignard, R.Miri, J.Vitaline, @RevelateursFTV, E.Noel - France 2
France Télévisions

À Kharkiv (Ukraine), deuxième ville du pays, les bombes ne cessent de tomber depuis le début de la semaine. Elles ont fait une vingtaine de morts en 48 heures. Les derniers bombardements visaient notamment le siège des services de sécurité, et l'université.

Éventrée par les bombardements russes, Kharkiv (Ukraine) est aujourd'hui une ville méconnaissable. Ces dernières 24 heures, les frappes se sont abattues en plein centre, sur des locaux de la police, une université, et même une école. Dans l'une des artères principales, un secouriste filme des façades d'immeubles où toutes les fenêtres ont été soufflées.

"On a peur"

Selon l'armée ukrainienne, des troupes aéroportées russes ont débarqué dans la nuit du mercredi 2 mars à Kharkiv. Il n'existe aucune image officielle pour l'instant. Dans la deuxième ville d'Ukraine, près de 1,5 million d'habitants assistent au déluge de feu depuis chez eux, impuissants. "C'est très difficile moralement à gérer. On a mal dormi. On a peur", témoigne Alice Nowak, habitante de Kharkiv. Depuis des jours, les civils se terrent là où ils peuvent. Au nord-est de l'Ukraine, l'armée russe poursuit sa progression, dans la soirée du mercredi 2 mars. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.