Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : Emmanuel Macron dénonce le "cynisme moral et politique" de Vladimir Poutine, qui propose des couloirs humanitaires vers la Russie

"Tout ça n'est pas sérieux", a déclaré le président de la République, lundi.

Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le président français Emmanuel Macron, à l'Elysée, à Paris, le 24 février 2022. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Emmanuel Macron a vivement critiqué, lundi 7 mars, la proposition du président russe, Vladimir Poutine, d'établir des couloirs humanitaires pour conduire des réfugiés ukrainiens vers la Russie et la Biélorussie. Ce qui est nécessaire, "ce ne sont pas simplement des couloirs, qui sont tout de suite menacés, ce n'est pas ce discours hypocrite qui consiste à dire : 'On va aller protéger les gens pour les amener en Russie'", a déclaré le président de la République dans une interview à LCI. "Tout ça n'est pas sérieux", a-t-il ajouté, dénonçant le "cynisme moral et politique" du président russe.

>> Retrouvez les dernières informations sur la guerre en Ukraine dans notre direct

Peu avant, l'Elysée avait fait savoir dans un communiqué que les couloirs humanitaires annoncés par la Russie ne répondaient pas à une demande d'Emmanuel Macron, comme l'affirmaient les forces armées russes. "La demande personnelle du président de la République comme du reste des alliés et partenaires c'est que l'offensive russe cesse", a précisé l'Élysée.

L'armée russe a allégué, de son côté, que la décision d'ouvrir plusieurs couloirs humanitaires, pour évacuer les civils notamment de Kiev, Kharkiv et Marioupol, avait été prise après une "demande personnelle" du président français adressée à son homologue russe Vladimir Poutine, lors d'un entretien de deux heures par téléphone dimanche.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.