Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : des soldats russes ont-ils été contaminés par la radioactivité ?

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : des soldats russes ont-ils été contaminés par la radioactivité ?
Guerre en Ukraine : des soldats russes ont-ils été contaminés par la radioactivité ? Guerre en Ukraine : des soldats russes ont-ils été contaminés par la radioactivité ? (FRANCEINFO)
Article rédigé par franceinfo - D.Schlienger, J.-C.Lambard
France Télévisions
France 2

Le 24 février, l'armée russe avait pris le contrôle de la centrale de Tchernobyl située au Nord de Kiev. Selon les autorités ukrainiennes, l'état de santé de ces soldats russes devrait être un sujet de préoccupation pour Moscou car ils auraient été contaminés par la radioactivité.

Elle est surnommée la forêt rousse ou la forêt contaminée. C’est l’un des sites les plus radioactifs au monde, zone interdite d’accès autour de la centrale de Tchernobyl. Cependant, sur des images de drones, on distingue des traces récentes d’activité. Des soldats russes auraient effectué des manœuvres et creusé des tranchées à cet endroit, inconscients du danger. Accompagnée des autorités ukrainiennes, une équipe de journalistes a pu se rendre sur place après le départ précipité des Russes fin mars.

Des soldats russes irradiés ?

Au sol, ils retrouvent une ration militaire russe abandonnée. À côté, le taux de radiation explose et s’élève à 50 fois plus que la normale. Plus loin, à l’intérieur des bâtiments dans les sous-sols, 170 employés étaient gardés prisonniers. À l’étage, l’appareil de mesure de radioactivité s’affole à nouveau. Il n’y a pas de doute. "Ils sont allés dans la forêt rousse et ont ramené la radioactivité ici avec la poussière", déclare un Ukrainien. Les soldats russes ont-ils été irradiés ? Moscou n’a pas communiqué à ce sujet. Mais des sources ukrainiennes ont fait circuler une image de plusieurs bus de soldats russes devant un centre de radiothérapie en Biélorussie datant du 30 mars dernier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.