Guerre en Ukraine : dans la région de Kherson, l'heure des règlements de comptes

Publié
Guerre en Ukraine : dans la région de Kherson, l'heure des règlements de comptes
Article rédigé par
S. Perez, C. Cormery, B. Bervas, D. Padalka, A. Makrushyn - franceinfo
France Télévisions
Dans les territoires ukrainiens récemment libérés des forces russes, l'atmosphère est glaciale. Les habitants traquent les personnes qui ont collaboré avec l'ennemi.

Dans la région de Kherson, le village de Novooleksandrivka bruisse de rumeurs et de rancœurs. Depuis le départ des forces russes, il y a un mois, la population n'accepte plus de se croiser que lors de la distribution des pensions de retraite. "Il y a encore beaucoup de collaborateurs ici. Si je pouvais, je mettrais la moitié du village en prison", assène une habitante, dimanche 27 novembre. "Ceux qui ont collaboré, ils habitent à côté de chez vous, ils vous narguent tous les jours. C'est infernal, je ne comprends pas que les autorités ne les arrêtent pas", renchérit une autre.

"On s'adapte à n'importe quelle autorité"

Des fermiers ont accueilli des soldats russes chez eux, sous le regard ulcéré de leurs voisins. "Nous, on s'adapte à n'importe quelle autorité. La vie sous les Russes n'était ni moins bien, ni mieux que sous les Ukrainiens. On raconte plein d'histoires sur eux, parce qu'on ne les connaît pas. Avec nous, ils n'ont jamais été menaçants", confie l'un d'entre eux. Avoir de la sympathie pour l'ennemi, ce n'est pas collaborer, estiment-ils. Mais ils font actuellement l'objet d'une enquête.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.