Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : ces jeunes Russes qui ont dit non à la mobilisation générale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min
Guerre en Ukraine : ces jeunes russes qui ont dit non à la mobilisation générale
Guerre en Ukraine : ces jeunes russes qui ont dit non à la mobilisation générale Guerre en Ukraine : ces jeunes russes qui ont dit non à la mobilisation générale (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - B.Mousset, A.Levêque
France Télévisions
Lancé en septembre 2022, l’ordre de mobilisation générale russe n’attrape pas tous les hommes dans ses filets. Certains ont fui le pays, quand d’autres vivent cachés.

Il a gardé son livret militaire : catégorie A et santé B. Mais il veut garder son identité secrète car il a refusé de combattre en Ukraine. On l'appellera donc Dmitri. Jeudi 23 février, il confie pourquoi il a refusé la mobilisation décrétée par Vladimir Poutine en septembre 2022. “Je refuse catégoriquement de participer de quelque manière que ce soit à l'opération militaire russe en Ukraine et d'être envoyé au front. Il faut savoir résister à l'État et son appareil administratif, quitte à aller en prison.” 

>> "De Kiev à Bakhmout, un an sous les bombes" : découvrez notre grand format visuel qui retrace l'horreur de la guerre en Ukraine, à travers huit lieux emblématiques

"Il y a beaucoup de moyens pour contourner la mobilisation"

Âgé d'une vingtaine d'années, Dmitri vit caché à Moscou alors que d'autres hommes russes ont fui le pays pour éviter cette mobilisation générale. "Il y a beaucoup de moyens pour contourner la mobilisation, comme ne pas signaler un déménagement, ce que j'ai fait. S'installer dans un trou paumé, le pays est grand et il y a beaucoup d'endroits pour se cacher, et éviter les rassemblements pour ne pas être contrôlé par la police."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.