Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du samedi 14 mai

Les forces russes poursuivent leurs offensives dans l'Est de l'Ukraine et la Finlande va déposer sa candidature à l'Otan.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une femme essuie ses larmes à l'entrée d'un abri à Lyssytchansk, dans l'Est de l'Ukraine, le 14 mai 2022. (YASUYOSHI CHIBA / AFP)

Au 80e jour de l'invasion de l'Ukraine, les forces russes continuaient d'essayer de progresser dans le Donbass, région stratégique de l'Est que des séparatistes prorusses contrôlent partiellement depuis 2014, et dont elles ont fait leur objectif principal depuis leur retrait des environs de Kiev fin mars. Mais l'Ukraine affirme résister aux offensives ennemies, samedi 14 mai. Franceinfo revient sur ce qu'il faut retenir de la journée.

La Finlande bientôt candidate à l'Otan

Le président finlandais a informé son homologue russe Vladimir Poutine de la candidature imminente de son pays à l'Otan. "La conversation a été directe et sans détour et s'est passée sans contrariété. Eviter les tensions a été considéré comme important", a affirmé le chef de l'Etat finlandais Sauli Niinistö, interlocuteur très régulier du président russe ces dernières années. Le parti social-démocrate de la Première ministre finlandaise Sanna Marin a annoncé son soutien à cette candidature, avec 53 votes pour, 5 contre et 2 abstentions. La candidature de la Finlande doit être officialisée dimanche par l'exécutif.

Selon Moscou, Vladimir Poutine lui a signifié que de voir la Finlande cesser sa politique historique de non alignement militaire "serait une erreur, puisqu'il n'y a aucune menace à la sécurité de la Finlande". Moscou a jeudi menacé de riposter par des mesures "technico-militaires", sans préciser lesquelles. Dans la nuit de vendredi à samedi, les exportations d'électricité de Russie vers la Finlande – environ 10% de la consommation du pays nordique – ont été suspendues, comme l'avait prévenu la filiale finlandaise du groupe russe InterRAO, évoquant des impayés.

L'armée ukrainienne dit tenir bon dans l'Est

Les forces russes tentent toujours de progresser dans le Donbass, rmais les autorités ukrainiennes disent avoir repoussé des offensives. Dans la matinée, le ministère ukrainien de la Défense recensait une trentaine de bombardements en 24 heures dans la région de Lougansk, une des deux provinces du Donbass avec celle de Donetsk. Dix attaques russes ont aussi été repoussées en 24 heures dans les deux régions, selon l'état-major ukrainien. Les Russes tentent notamment depuis trois semaines, sans succès, de franchir la rivière Severskyi Donets, au niveau du village de Bilogorivka, dans la région de Lougansk.

La situation semble aussi avoir basculé autour de Kharkiv, deuxième ville du pays. Les autorités ukrainiennes ont affirmé avoir lancé une "contre-offensive" dans les environs d'Izioum. La ville elle-même, stratégique pour l'offensive de Moscou sur le Donbass, est sous contrôle russe depuis le 1er avril. La guerre connaîtra un "tournant" en août et la Russie sera défaite "avant la fin de l'année", a assuré le chef du renseignement militaire ukrainien, Kyrylo Boudanov, dans un entretien à la chaîne britannique Sky News diffusé vendredi soir (en anglais).

La ville de Kiev veut "décommuniser" ses rues

L'Arche de l'Amitié des Peuples, un emblématique monument soviétique du centre-ville de Kiev, est devenu l'Arche de la Liberté du Peuple ukrainien, après une décision en ce sens du conseil municipal. Le maire de la capitale, Vitali Klitschko, a également annoncé que les élus locaux avaient "approuvé une liste de plus de 40 monuments et emblèmes mémoriaux qui devront être retirés des rues et bâtiments de la capitale pour être transmis au musée du totalitarisme". Si de nombreux lieux ou monuments sont appelés à être rebaptisés, Vitali Klitschko a indiqué que le processus de désignation des nouveaux noms prendrait du temps et impliquerait "des spécialistes", notamment des historiens, "pour ne pas prendre de décision hâtive".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Guerre en Ukraine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.