Cet article date de plus d'un an.

Guerre en Ukraine : ce qu'il faut retenir de la journée du 5 avril

A l'occasion d'une visite de Volodymyr Zelensky à Varsovie, la Pologne s'est dite prête à livrer "à l'avenir" tous ses avions de chasse MiG-29 à Kiev.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min
Le président ukrainien, Volodymyr Zelensky, en déplacement à Varsovie, en Pologne, le 5 avril 2023. (JAKUB PORZYCKI / NURPHOTO / AFP)

Première visite officielle de Volodymyr Zelensky en Pologne depuis le début de la guerre en Ukraine. A cette occasion, le président ukrainien et son homologue polonais ont signé, mercredi 5 avril, de nouveaux accords sur des livraisons d'armes. Franceinfo fait le point sur ce qu'il faut retenir de la journée sur le conflit.

La Pologne prête à livrer tous ses avions MiG-29

A ses côtés à Varsovie, le président polonais Andrzej Duda a annoncé que son pays était prêt à livrer à Kiev, "à l'avenir", l'ensemble de sa flotte d'avions de chasse MiG-29 de conception soviétique, soit au total une trentaine d'appareils. Pour l'instant, Varsovie a déjà envoyé huit MiG-29 à Kiev, et six autres doivent suivre prochainement.

Les deux pays ont également signé des accords sur des livraisons d'armes polonaises à l'Ukraine, dont des transporteurs blindés Rosomak, ainsi que sur une production commune de munitions pour chars. Au cours de cette visite, Volodymyr Zelensky a une nouvelle fois fait part de l'ambition de son pays d'intégrer l'Otan. 

Les Russes n'ont "pas le contrôle" de Bakhmout, assure le président ukrainien

Concernant la situation sur le terrain, le président ukrainien a affirmé que "l'ennemi n'a[vait] pas pris le contrôle" de la ville dévastée de Bakhmout, épicentre des combats depuis des mois. Alors que les forces russes ont lentement gagné du terrain ces dernières semaines, Volodymyr Zelensky a pour le moment exclu tout retrait ukrainien de cette ville de l'est de l'Ukraine.

En Crimée, la Russie veut de son côté défendre ses positions et installe "des dents de dragon", des blocs de béton pyramidaux pour se prémunir d'une offensive. Des images satellites confirment la progression fulgurante des travaux de fortification dans cette zone.

Vladimir Poutine accuse les Occidentaux d'avoir fomenté des attaques "terroristes" en Russie

"Il y a tout lieu de penser que le potentiel de pays tiers et des services spéciaux occidentaux est impliqué dans la préparation d'actes de sabotage et de terrorisme" tant dans les territoires ukrainiens occupés qu'en Russie, a déclaré le président russe mercredi, trois jours après la mort d'un célèbre blogueur militaire dans un attentat à la bombe à Saint-Pétersbourg.

Vladimir Poutine a ordonné aux forces de sécurité russes de "faire tout ce qui est en leur pouvoir pour assurer la sécurité de la population locale". Quelques heures après l'intervention du chef de l'Etat, les services de sécurité russes (FSB) ont annoncé l'arrestation d'un pilote ukrainien, dont le petit avion s'est écrasé dans une zone frontalière de l'Ukraine.

La Chine peut "jouer un rôle majeur" pour "trouver un chemin de paix" en Ukraine, selon Emmanuel Macron

Au premier jour de sa visite d'Etat en Chine, le président français a affirmé mercredi que Pékin pouvait "jouer un rôle majeur" pour "trouver un chemin de paix" en Ukraine. "La Chine justement a proposé un plan de paix (...) Il s'agit bien d'une volonté d'avoir une responsabilité", a déclaré Emmanuel Macron devant la communauté française. En raison de sa proximité avec la Russie, c'est "le seul pays au monde en mesure d'avoir un impact immédiat et radical sur le conflit, dans un sens ou dans l'autre", a un peu plus tôt estimé l'Elysée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.