Guerre en Ukraine : bombardée, Kiev vit sous couvre-feu

Publié
Guerre en Ukraine : Kiev bombardée, vit sous couvre-feu
France 3
Article rédigé par
J. Vitaline, L. Lacroix, P. Acheré, A. Etienne - France 3
France Télévisions

Les négociations entre la Russie et l’Ukraine reprennent mercredi 16 mars, mais déjà une condition à un compromis a été rejetée. L’Ukraine ne veut pas du statut neutre voulu par le Kremlin. En attendant, Kiev vit sous couvre-feu depuis mardi 15 mars. 

Dans le ciel de Kiev (Ukraine), mercredi 16 mars à l’aube, une épaisse colonne de fumée noire était visible. Trois explosions ont été entendues dans l’ouest de la ville, et un immeuble résidentiel a été touché par un missile. C’est le vingtième jour de guerre en Ukraine. Les bombardements touchent des zones jusque-là épargnées. La gare de Zaporijia, la ville refuge des habitants de Marioupol, a été frappée mercredi matin.   

Vlodymyr Zélensky réclame une zone d’exclusion aérienne

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky implore l’aide de la communauté internationale, dans un appel diffusé dans la nuit du mardi 15 mars. Soutenir l’Ukraine sur son sol, c’est ce qu’ont fait mardi les Premiers ministres polonais, tchèque et slovène à Kiev, demandant à l’Union européenne d’accorder le statut de candidat à l’Ukraine. Mercredi 16 mars dans l’après-midi, face au congrès américain, le président Zelensky devrait une nouvelle fois réclamer une zone d’exclusion aérienne sur son territoire. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.