Vidéo "Je voudrais que tout s'arrête" : au cœur de la ville de Marioupol, le sentiment d'abandon des habitants

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : au cœur de Marioupol, ville martyre
Article rédigé par
L.Lacroix, A.Dalsbaek - France 2
France Télévisions

Parmi les villes pilonnées par les troupes russes, la ville urknainienne de Marioupol résiste. Les équipes du 13 Heures ont pu pénétrer pour la première fois dans cette ville portuaire, stratégique pour les Russes.

Pour la première fois, les équipes du 13 Heures de France 2 ont pu entrer dans la ville de Marioupol (Ukraine), ville pilonnée par l'armée russe. En avançant le long des blindés calcinés, elles ont découvert un centre-ville détruit par les combats, et des habitants encore nombreux. Éreintés, ils restent dans les cours, à l'abri des tirs d'armes automatiques et des snipers. Leurs appartements ont été entièrement brûlés après les bombardements, et ils se sentent abandonnés.

Le théâtre de Marioupol en ruines

Une partie de la ville est désormais contrôlée par les Russes et les séparatistes. Ce sont eux qui accompagnent les équipes du 13 Heures au plus près de l'enclave de la ville toujours tenue par les Ukrainiens. Sous le bruit des tirs, une femme cuisine pour ses deux enfants. "Je voudrais que tout s'arrête", témoigne l'un d'eux. Juste à côté, le théâtre dramatique de Marioupol, bombardé le 16 mars, est en ruine. "Il faudra du temps pour savoir ce qu'il s'est exactement passé au théâtre (...), car ce bâtiment est encore aujourd'hui inaccessible à cause des combats", conclut Luc Lacroix, envoyé spécial à Marioupol. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.