Cet article date de plus de deux ans.

Guerre en Ukraine : à Tchernobyl, une radioactivité normale mais à surveiller

Publié Mis à jour
Guerre en Ukraine : à Tchernobyl, une radioactivité normale mais à surveiller
Guerre en Ukraine : à Tchernobyl, une radioactivité normale mais à surveiller Guerre en Ukraine : à Tchernobyl, une radioactivité normale mais à surveiller
Article rédigé par franceinfo - M. Boisseau, R. Mathé, L. Feuillebois, A. Kononenko
France Télévisions

Occupée pendant cinq semaines par les Russes, la centrale nucléaire a finalement été abandonnée fin mars. Les équipes de France Télévisions ont pu y entrer, mardi 26 avril.

La centrale atomique de Tchernobyl (Ukraine) a été occupée par l'armée russe durant près de cinq semaines, faisant planer la menace d'une nouvelle catastrophe nucléaire. Des journalistes de France Télévisions ont pu rentrer dans la zone d'exclusion de la centrale, où la présence humaine est interdite normalement. Le réacteur n°4, qui a explosé en 1986, est protégé sous un sarcophage. Le 24 février 2022, les soldats russes se sont emparés de la centrale de Tchernobyl. Après leur départ du site, ils ont laissé des effets personnels et en ont perturbé le fonctionnement sécurisé.  

Des mesures de radioactivité à surveiller

Mardi 26 avril, des experts de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sont sur place. Les mesures de radioactivité effectuées sont jugées normales, mais à surveiller. "Ce qui s'est passé le mois dernier, c'est un cas de sécurité nucléaire qui n'était pas normal, et qui aurait pu produire un incident", explique Mariano Grossi, directeur général de l'AIEA, qui écarte une catastrophe semblable à celle de 1986.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.